comment 0

Beaux vêtements, bon parfum, les restos, la totale

Sur un banc
Dans le vent
Sappes de marque
Survêt’ blanc

Casquette si
Basket là
Du teuchi
Plein les dents

Elégant
D’mauvais goût
Moi j’y joue
C’est marrant

Parle de poings
Parle de douilles
Et d’embrouilles
Dérangeant

J’suis enfant
J’ai 15 ans
J’comprends pas
Tout les gens

Ni les l’çons
A l’école
Moi j’y vais
Pas tellement

Donc je traîne
Comme la haine
Dans la rue
Du néant

Pour les filles
Trop idiot
Donc j’les r’garde
De mon banc

Et ma mère
Dans tout ça
J’la rends triste
De tourments

Quand je mens
Sur l’coquard
Sur l’renvoi
Sur l’argent

Elle me dit
Que j’ressemble
A mon frère
En prison

J’finirais
Par le r’joindre
En moins d’temps
Qu’une saison

J’lui réponds
Qu’j’suis malin
Mais je flippe
Dans le fond

Et en plus
Y’a mes potes
On est pas
Si méchant

On s’ennuie
C’est d’jà ça
A trainer
Là en-bas

Fume des oinj
L’voisinage
M’traite de singe
Ces tarbas

Mais un jour
J’partirais
Gros bonnet
Et gros bras

Loin d’ici
Cocotiers
Le soleil
La mille-fa

J’veux la neige
De Megève
Et le temps
Sur Rolex

Peu vécu
Si préssé
Marche ou crève
T’es baisé

Première save
Près du square
Découpée
Encaissée

Dédoubler
Quadrupler
Des milliers
De billets

Marche bien
Bon ness-bi
J’prends du grade
En locale

Beaux vêtements
Bon parfum
Les restos
La totale

Sur un banc
Dans le vent
Sappes de marque
Survêt’ blanc

Casquette si
Basket là
Du teuchi
Plein les dents

Elégant
D’mauvais goût
Moi j’y joue
C’est marrant

Parle de fric
Parle de pèze
Et d’billets
Dérangeant

J’suis enfant
J’ai trente ans
J’comprends pas
Toute ma vie

Ni les l’çons
La prison
J’y est été
Souvent

Donc je traîne
Toute ma haine
Dans la rue
Comme géant

Pour les filles
Trop de fric
Elles me r’gardent
Sur mon banc

Et ma mère
Dans tout ça
J’la rends triste
De tourments

Quand je jure
Au parloire
Au palais
Sur l’agent

Elle me dit
Qu’j’vais finir
Comme mon frère
Tas de cendre

J’finirais
Par le r’joindre
En moins d’temps
Qu’une saison

J’lui répond
Qu’je suis fort
J’ai pas peur
Dans le fond

Et en plus
J’ai plus d’pote
Seulement des
Associés

J’fais d’la maille
C’est facile
En traînant
Là en-bas

Vends d’la dope
L’voisinage
Tire les stores
Et se tait

Pas parti
J’suis ici
Gros bonnet
Et gros bras

Loin de tout
Cocotiers
Dans le gris
Est la mille-fa

J’vends la neige
De Megève
Et le temps
C’est d’largent

Peu vécu
Si préssé
Marche ou crève
T’es baisé

Première tonne
En un coup
Découpée
Encaissée

Surdoubler
Surdrupler
Des milliers
De billets

Marche trop
Bonne fortune
J’prends le grade
National

Beaux vêtements
Bon parfum
Les restos
La totale

Beaux vêtements
Bon parfum
Les restos
La totale

Vêtements
Parfum
Restos
Et puis?

Et puis ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s