Ep. 12

J’porte la voix
Vers son sonotone
Elle est bonne
Quand elle comprend pas

Qu’j’veux mordre les tétons
D’ses nichons laiteux
Quelle me touche le pantalon
Au niveau de ma queue

Mémé est froissé
Je suis une bite de fer a repasser
Avec vapeur intégrée
Dernière génération

J’fais abnégation
D’sa petite fille de ces jurons
Elle sait pas la petite puce
Comme mon coeur tabasse
Quand sa grand mère me suce

Une fois la lipé fut telle
Que les draps de coton
Par de surréaliste aspiration
Me sont rentré dans le colon
C’étais bon!

Et encore trêve de fellation
Mamie en a d’autre dans son sac a main
Avec la chatte avec le cul avec les seins
Elle gobe tout, humide comme le poisson

Grand maman aime ma bite
Quand je l’enfourche
Elle se mord abusé la bouche
Et bouge ses vieux bras chelou
A en croire que l’diable l’habite

La Bitch, pendant l’repas du dimanche
Elle me fait du pied sur le manche
Et quand elle prend une banane et qu’elle la mange
Elle me fait des regards qui me dérangent

Vis a vis de sa fille et d’son gendre
Qui ne calcule pas le p’tit manège
Qui se trame sous ces cheveux blanc comme neige
Tout est prétexte pour que je bande

Elle me le dis souvent lors de nos ébats
Il faut toujours que je sois fier comme un cerf
Un arc badant dirigé sur le delta
Fou et plein de vigueur pour grand-mère

Joyeuse Pâques et surtout J’AIME TA GRAND MERE

Publicités